2 minutes à lire

Le Ministre de l’énergie Raymond Najjar a indiqué que le forage exploratoire a échoué à démontrer l’existence d’un réservoir de gaz, même si la présence de cet élément a été prouvé à différentes strates. Pour rappel, le Tungsen Explorer, affrété par la compagnie Total, était arrivé fin février pour effectuer ces forages.

Raymond Najjar – qui a présenté les résultats préliminaires de l’étude – précise cependant que les compagnies ont découvert des hydrocarbures dans différents lieux du bloc 4, situé au large de la capitale libanaise. Cependant, “il n’a pas encore été établi s’il existe des quantités commerciales dans ce bloc”, indiquant que le rapport final sera présenté ultérieurement.

Les résultats préliminaires du forage ont prouvé la présence de gaz à différentes profondeurs dans les couches géologiques pénétrées par le forage dans la région géologique bordant la côte libanaise, ce qui fait de cette région une région géologique prometteuse. En raison de la présence de gaz dans ce forage, les éléments de base d’un système géo-pétrolier ont été confirmés dans la mer appartenant au Liban. Cependant, l’existence d’un réservoir de gaz n’a pas été vérifiée.

Même si la présence de ce réservoir n’a pas été prouvée, ce forage a cependant permis de vérifier la géologie des strates géologiques, les données préliminaires devront encore être analysées plus en détail par la compagnie Total et les autorités libanaises. le forage en lui-même a atteint la profondeur de 1 500 mètres en mer et de 1 000 mètres d’épaisseur de roche.

Les données géologiques et pétro-physiques obtenues à partir de ce forage sont une mine d’informations qui contribueront à augmenter les chances d’une découverte commerciale dans les multiples emplacements identifiés dans le bloc 4 par le ministère de l’énergie et de l’eau au niveau de plus de 60 endroits localisés au long des côtes libanaises

Concernant le bloc 9 dont une partie est revendiquée par Israël, son exploration ne sera pas immédiate jusqu’à ce que la situation se soit normalisée. Aussi, les données collectées dans le bloc 4 pourront aider à déterminer les meilleures cibles pour les forages exploratoires d bloc 9.

Pour rappel, le consortium formé par Total, ENI et Novatek avait remporté les appels d’offres concernant les blocs 4 et 9 en 2018.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

Comments are closed.