angeli_7

Nous voilà à discuter du sexe des anges, une polémique très byzantine comme l’indique les expressions usitées à notre malheureuse habitude, pour évoquer la forme au lieu d’évoquer le fond. La cause, un billet dont l’auteur n’est que le porte-parole du Collectif #YouStink publié en avril 2014 à l’occasion de la Fête de Pâques et diffusé par une chaine de télévision libanaise. Ce qui est certain est que ceux qui ne parlent pas ne peuvent avoir tord et que celui qui n’a pas pêché jette la première pierre.

Cette tentative de retournement de l’opinion publique est exécrable et la méthodologie digne d’une police politique visant à créer un délit d’opinion.

Assaad Débian n’est pas #Youstink, tout comme tout membre du collectif Youstink. Ils ne font qu’exprimer le malaise social et économique par lequel le Liban passe depuis de nombreuses années et dont la classe politique est largement responsable, cette classe politique qui, d’abord a tenté à récupérer ce mouvement, puis a tenté par le décrédibiliser avec l’infiltration de hooligans liés à ces mêmes partis pour provoquer des incidents avec les forces de sécurité. Ils essayent ainsi aujourd’hui de créer une dissension au sein de la Société civile, en utilisant les 2 choses les plus nombres qui y sont présentes, la Foi et la Liberté et notamment la Liberté d’Expression. Assad Thebian n’est qu’une voix parmi tant d’autre, mais comme porte-parole, il est également une cible privilégiée face à cette véritable médiatique campagne menée depuis plusieurs semaines, depuis l’éveil de la Société Civile.

On peut remonter aussi loin que l’on souhaite, on trouvera toujours un cadavre dans son placard. Ils ont trouvé un cadavre qui s’appelle Liberté d’Expression par rapport à la place de la Religion dans notre Pays. Il est clair que l’Amalgame entre la Religion et le Système Politique est malheureux, je suis moi-même croyant, je fais la différence entre les 2, mais cet amalgame s’explique par notre système politico-confessionnel qui est en grande partie de nos problèmes actuels. Combien de fois, écartons-nous des personnes plus compétentes que d’autres simplement en raison de la Religion, au sein même de l’Etat?

Sur ce système politico-religieux se sont donc greffés des intérêts mafieux. Notre système administratif est fait de telle manière que les compétences s’effacent devant l’appartenance à une communauté religieuse, d’où également l’inefficacité de la lutte pour un état, pour la justice, contre la corruption. Faudrait-il pour autant refuser d’aller vers eux et ne pas débattre des manières à achever l’édification d’un système juste pour toutes et pour tous?

La Foi Chrétienne appelle au contraire d’aller prêcher la Vérité et donc de convaincre et de débattre et non d’aller rejeter, de refuser de rencontrer l’autre par un appel au boycott, celui qui n’a pas cette même conviction que vous, que nous, que moi. Soyons plutôt comme des apôtres, discutons et nous pourrons convaincre, alors qu’en rejetant même l’idée du débat, sous des prétextes fallacieux comme un statut Facebook ou un Tweet, une attitude puérile et qui n’en grandit guère les auteurs, vous serez exclus du nouveau Liban qui s’annonce, d’un Liban qui incarne cependant ce en quoi nous – vous et moi – avons toujours cru, un Liban avec un Etat de Droit, un Liban Propre et un Liban Souverain, d’un Liban ou la différence et la Liberté d’Expression et d’Opinion serait garantie, un Liban démocratique et prospère.

Nous avons assisté ces derniers jours au rejet massif par la population de la classe et du système politique avec la mobilisation massive samedi dernier. Ce système aujourd’hui a peur et ceux, dépassés et qui pourtant s’estimaient les plus en pointe pour la lutte contre la corruption et la réforme politique, sociale et économique tentent de récupérer le mal-être mais de la plus mauvaise manière, en cherchant ces cadavres dans les placards, via des tweets ou des statuts Facebook anciens.

Cette attaque personnelle aujourd’hui vise à discréditer non pas une personne mais surtout un mouvement, non sur le fond du débat, sur les idées véhiculées, sur la finalité du projet politique, non de vouloir au contraire participer dans l’élaboration d’une société nouvelle. Tout le monde avait déjà accès aux Tweets et statuts Facebook d’Assaad Thebian et pourtant ils choisissent aujourd’hui le moment d’évoquer ce malheureux statut. Ceux la même qui mettent en exergue « cette affaire » en fin de compte créée de toute pièce  aujourd’hui, contredisent au final les objectifs qu’ils se sont fixés, à savoir non pas la division mais au contraire l’unité nationale contre le système des mafias qui nous gouvernent, à moins que ceux-ci se soient désormais intégrés dans ce système des mafias. La Révolution actuelle est une Révolution pour l’Etat et contre le Système des Mafias. Vous avez incarné cette lutte durant des années jusqu’à votre participation au pouvoir. Mais aujourd’hui la société civile rejette tout le pouvoir et refuse de voir un parti politique récupérer cette cause. Seuls sont gênés ceux qui appartiennent à ce système de mafias visés par #YouStink au même titre que vos adversaires politiques. En feriez-vous désormais partis après l’avoir dénoncé?

Parce sinon vous apparaitrez comme préférer au final profiter encore un peu plus du système actuel et non réformer et changer pour le bien public.

François el Bacha

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.