entre vos mains

Le peuple libanais aime l’Armée libanaise. Un constat évident, observé chaque année non seulement lorsque la fête de l’Armée advient, mais également lors de la commémoration de l’indépendance du pays. Toute occasion nationale, dans la conscience du peuple libanais, est directement liée à l’Armée. D’ailleurs au Liban, pour s’adresser à un soldat ou officier, beaucoup de Libanais, du Nord au Sud, les désignent par Watan (Patrie) ; ce qui veut tout dire d’ailleurs. La notion de patrie dans la tête de la plupart des Libanais est étroitement liée à l’Armée qui avec la patrie font Un.

De là découle tout un chapelet de manifestations et festivités populaires afin de marquer le 1er août : concerts, marathons, expositions, festivals, et témoignages vibrants afin de prouver leurs passions. Ce qui est surtout remarquable, ce sont les commerces et sociétés en tous genres, qui s’évertuent à faire preuve de leurs égards envers l’institution militaire à travers des campagnes publicitaires innovantes. Ce qui est sûr, c’est que rien ne les oblige à s’exprimer à cette occasion, si ce n’est l’importance que tient cette institution dans le quotidien des Libanais.

Nous allons voir dans l’infographie ci-dessous les différentes cartes de vœux à l’attention de l’Armée libanaise pour le 1er août 2015.

Nos vœux pour cette année, seraient un meilleur moyen d’expression du soutien et de l’amour du peuple envers son Armée, qui s’illustrerait non pas par des réactions, mais plutôt par des actions davantage plus effectives.

Nous aimons réellement l’Armée libanaise lorsque nous montrons un peu plus de solidarité avec les familles des militaires détenus par Daech et Al-Nosra en répondant à leurs appels d’être à leurs côtés pour augmenter la pression devant l’avorton d’Etat que nous avons.

Nous aimons réellement l’Armée, lorsque nous avons un peu plus de respect envers les soldats et officiers tombés sur le champ d’honneur, en exigeant un jour de deuil lorsqu’un martyr – le plus souvent collectif – ait lieu, et en abandonnant par exemples nos marques superflues de réjouissances tels les feux d’artifices par respect à leurs âmes.

Nous aimons réellement l’Armée lorsque, devant leur volonté de nous défendre envers et malgré tout, en dépit de leur arsenal primitif, et leurs moyens d’autodéfenses vétustes et inefficaces (casques, gilets pare-balles) nous préférons faire une campagne d’aide à l’Armée pour un meilleur approvisionnement en matériel profitable plutôt que de dilapider des  sommes pour des concerts, des panneaux ou des diners fastueux.

Enfin, nous aimons réellement notre Armée, lorsque nous n’oublions pas les sacrifices à prix de sang qu’elle a versé pour notre défense dans ce chaos régional au niveau de nos frontières, et en nous rappelant, que chacun de nos politiciens-ordures que l’on suit aveuglément constitue, avec sa faction, une entrave de taille pour l’essor de l’Armée libanaise, l’empêchant de progresser, de s’armer comme il faut, et d’agir comme il se doit afin de purger le pays des vermines.

Enfin, pour revenir aux réactions virtuelles, découvrons les diverses campagnes de vœux de 2015.

Article précédentLancement de l’application LAF Hero pour les 70 ans de l’Armée Libanaise
Article suivantPointless.
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/