” Auparavant, seuls les plus riches avaient les moyens de consacrer leur temps à la politique. Périclès décida…… que les citoyens les plus pauvres appelés thètes pouvaient désormais participer au même titre que les citoyens propriétaires… Périclès déclara dans sa plus célèbre Oraison funèbre que les citoyens d’Athènes percevaient « l’homme qui ne s’intéresse pas aux affaires publiques non pas comme un innocent, mais comme un insignifiant.” Marc-Antoine Gavray, 2008. 

Le Libanais se prend résolument en charge après avoir agréé de soumettre la qualité du présent et de l’avenir à des convenances opportunes, favorables à ses susceptibilités, individuelle et collective.

Après cent jours de manifestations un gouvernement est enfin formé et se veut indépendant et se compose de professionnels. Il devrait alors prouver la différence avec tous les précédents et répondre non pas aux schémas préconçus ou recommandés mais aux appels criants de la colère débordante et de l’épuisement des gens en plein hiver. Ce travail d’équipe “différent” serait-il composé de la synergie des actes progressifs et de la concertation avec les libanais afin de valider des tâches critiques ? Un plan de gérance dégagé de toute influence rendrait-il enfin la juste place de l’égard aux normes avec la participation avertie des citoyens? 

Mmes et Mrs les ministres, la souffrance aiguë d’une personne se distingue de tout langage détourné, des interprétations érronées et des formes obligées. Le service à la fonction publique ou privée permet de transmettre non seulement l’expérience professionnelle réussie mais la communication adéquate. Seraient-elles dorénavant réajustées de par vos distinctions gouvernementales, indistinctement des liens particuliers, des origines initiales et des liens privilégiés ? 

Le laisser faire du citoyen a permis des années durant la fausse culture du provisoire au pouvoir. Il correspond encore et bien tristement à ce fier héritage traditionnel de l’autoritarisme éducatif parental. Il a favorisé au cours des générations un adulte ambivalent qui hésite à se positionner clairement, à s’affranchir de la tutelle, à trancher sur ses conflits intimes, à sortir du chantage affectif et à reconnaître la valeur de l’erreur pour vraiment grandir. Il s’agit surtout de ne plus se suffire de la sécurité fictive des promesses énoncées ni de l’ambiguïté d’une situation complexe afin de justifier des objectifs inacomplis mais de poursuivre les droits légitimes et les obligations inhérents au rôle et à la fonction de chacun de nous !

Sinon, le recours intime à la dépendance des autres devient un danger sournois qui persiste à travers des allures bon enfant, des formules empruntées et des faux semblants. Cependant, le rapport conditionné à des intérêts particuliers reste gravement inopportun à des efforts politiques réellement proactifs. Celui-ci devrait être dénoncé, élucidé et exposé pour éviter tous ensemble, en toute place et en chaque ministère, que la parole et l’acte ne freinent le devoir rigoureux, l’indépendance à la tâche et le service pour la nation !  

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.