Les autorités libanaises signeront d’ici la fin du mois, les contracts permettant aux 3 compagnies ayant remporté l’appel d’offre concernant l’exploration et l’exploitation des ressources en pétrole et en gaz des blocs 4 et 9 de la zone économique maritime libanaise, a annoncé le ministre de l’énergie et des ressources hydrauliques, Césars Abi Khalil.

L’exploitation de ces blocs par le consortium composé par Total, ENI et Novatek devrait commencer d’ici 2019, selon les termes du contrat ce dont doutent les experts qui estiment que l’exploitation commerciale ne devrait débuter que dans 5 à 6 ans.

Pour rappel, le Bloc 4 se situe le long des côtes nord de la capitale libanaise, et le bloc 9 à la frontière sud. Ce dernier pose d’ailleurs un problème, l’état hébreu en revendiquant une partie longeant ses territoires maritimes.