La guerre commerciale qui fait rage entre les Etats-Unis et la Chine pourrait faire d’inattendus heureux et perdants alors que des négociations sont prévues en marge du G20 tenu en Argentine ce week end.

La Chine, premier partenaire de l’Afrique, s’est efforcé depuis maintenant plus d’une décennie à établir des relations gagnantes avec le continent.

Lors du dernier Forum sur la coopération Sino-africaine (FOCAC)en 2017,  60 milliards de dollars d’investissement ont été promis à l’Afrique, représenté par 53 états sur 54. Ces milliards d’investissement dans les infrastructures notamment – bâtiments, routes, télécommunication – servent dans un premier temps à sécuriser son approvisionnement en matières premières.

Si la guerre commerciale perdure, la Chine pourrait revoir à la baisse les financements accordées aux pays africains. Sans oublier qu’une baisse de la demande de produits manufacturés chinois aux Etats-Unis pourrait réduire l’approvisionnement chinois en matières premières africaine. Par effet de domino, le conflit commercial sino-américain aura un impact indéniable sur l’Afrique. Or, l’Afrique est très dépendante de sa relation avec la Chine.

Les Etats-unis en plein coeur du conflit commercial ont approuvé le 6 Octobre 2018 le projet de création d’une nouvelle agence d’aide au développement baptisée IDFC. Elle sera dotée de 60 milliards de fonds sur 7 ans et aura pour mission d’aider les pays les plus pauvres à être autosuffisant, à réduire la pauvreté et surtout à enrayer l’influence grandissante des chinois.

D’après les élus républicains, la Chine piège les nations pauvres dans la dette afin de prendre le contrôle de leurs infrastructures. Quoi qu’il en soit cette décision est une opportunité pour les pays en développement d’obtenir davantage de liquidité.

La Thaïlande, victime collatérale de cet affrontement de titan voit le secteur du latex naturel sombrer par manque de demande du côté chinois, alors que le Vietnam est bien parti pour devenir la destination préférée des entreprises exportatrices chinoises cherchant à éviter les tarifs douaniers américains.

Une seule chose semble sûre, les tendances commerciales seront remodelées si une sortie de  crise n’est pas trouvée rapidement. Pour aller plus loin, l’infographie réalisée par TradeMachines offre un résumé visuel du conflit commercial sino-américain.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.