Moins d'une minute de lecture

La ministre de la justice, Marie Claude Najm a réitéré son engagement à mettre en oeuvre la stratégie de lutte contre la corruption qui ravage les administrations publiques. Elle s’est également prononcée pour la modification de certaines lois et au recouvrement des fonds transférés à l’étranger après le 17 octobre 2019, alors que les établissements bancaires ont instauré de manière unilatérale un contrôle des capitaux.

Marie Claude Najm s’est également engagée à mettre en place une nouvelle loi consacrant l’indépendance de la justice au Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français