Moins d'une minute de lecture

Le conseil constitutionnel a invalidé la loi portant sur le mécanisme de nomination des hauts fonctionnaires adoptée en mai dernier. Cette loi visait à instaurer un cadre portant sur le mérite concernant la nomination de ces derniers.

Pour rappel, le Président de la République, le Général Michel Aoun avait fait appel au conseil constitutionnel, estimant que ce projet de loi était contraire aux prérogatives du conseil des ministres stipulée par la constitution et les accords de Taëf.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français