2 minutes à lire

Répondant à une question concernant la poursuite des négociations entre le Fonds Monétaire International et les autorités libanaises, le porte-parole de cette institution Gerry a estimé que les discussions en cours ont été constructives.

Selon lui, ces discussions visent à mieux comprendre la vision de la situation locale actuelle ainsi que les plans pour y faire face. Pour le Fonds Monétaire International, le plan proposé par le gouvernement constitue un bon point de départ et diagnostique de manière correcte un certain nombre de problématiques économiques auquel le Liban fait actuellement face. Il propose également un certain nombre de procédures valides pour les résoudre.

Pour rappel, le Liban et le FMI ont débuté, la semaine dernière, des négociations via vidéoconférence en présence de représentants du Ministère des Finances, de la Banque du Liban, de l’Association des Banques du Liban mais également de la Présidence de la République et du Premier Ministre. Beyrouth souhaiterait obtenir une aide de 10 milliards de dollars et a présenté à cet effet un plan de sauvetage de son économique, impactée par une crise financière majeure.

Le plan de sauvetage du gouvernement Hassan Diab fait cependant l’objet de critiques du secteur bancaire qu’il entend restructurer face à de possibles pertes qui pourraient atteindre 100 milliards de dollars selon certains. L’Association des Banques du Liban (ABL) souhaite ainsi présenter un programme concurrent stipulant la privatisation de certaines entités publiques et même de biens publics comme les biens maritimes.

L’endettement public atteindrait plus de 92 milliards de dollars. Plus de 60% de la population active se trouverait vivant sous le seuil de pauvreté, soit avec moins de 6 dollars par jour et plus de 40% de la population active serait actuellement au chômage.

Hier, le Premier Ministre Libanais Hassan Diab a publié une tribune libre dans les colonnes du quotidien américain The Washington Post où il estimait possible une possible vague de famine dans le Moyen-Orient en raison des problèmes économiques.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.