Puis je vis un trône blanc, très grand, et Celui qui siège dessus. Le ciel et la terre s’enfuirent de devant sa face sans laisser de traces. Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône ; on ouvrit des livres, chacun selon ses œuvres. Et la mer rendit les morts qu’elle gardait, la Mort et l’Hadès rendirent les morts qu’ils gardaient, et chacun fut jugé selon ses œuvres. Alors, la Mort et l’Hadès furent jetés dans l’étang de feu,- c’est la seconde mort, cet étang de feu,- et celui qui ne se trouva pas inscrit dans le livre de la vie, on le jeta dans l’étang de feu. ” 
Réf, L ‘Apocalypse, La Sainte Bible, traduit en français sous la direction de L’École Biblique de Jérusalem,1955.  

André, Samih et Salah sont des amis. Ils ont été secoués par des rêves saisissants de leurs proches . Les diverses interprétations correspondent à un cri unifié . Voici les éclats des paroles lumineuses pour qui demeure “vivant” après la dévastation de Beyrouth, le terrible 4 Août 2020 : ” Nous sommes enfin au dessus du noir, des solutions interdites, des corps transformés en poussière et des conditions de survie inhumaines. Ici on rencontre la liberté et la paix. Cependant et à tout moment l’esprit sursaute au rappel des rafales intenses avant le sifflement fatal d’un projectile sur le port de la capitale.Chers amis, proches et inconnus,  maintenez le discernement malgré tous vos drames et humiliations.

Rappelez vous, “le président des Etats-Unis, Donald Trump, a estimé, de son côté, que les explosions meurtrières à Beyrouth « ressemblaient à un terrible attentat » et que des experts militaires lui avaient parlé d’une « bombe », provoquant la confusion. Le Pentagone a refusé de s’exprimer sur la question. ” Monde.fr, le 4 /8/ 2020.

” La réaction d’Israël, qui a proposé une aide médicale dès le lendemain de la catastrophe, est plus inattendue, car les deux pays voisins sont toujours officiellement en guerre…. les couleurs du drapeau libanais ont illuminé l’Hôtel de ville de Tel-Aviv mercredi 5 août. Alex Issa, enseignant à Sciences-Po Paris et auteur d’une thèse sur la Force de maintien de la paix de l’ONU le long de la frontière israélo-libanaise, donne deux interprétations à ces gestes :
“Comme l’enquête est toujours en cours concernant les causes des explosions, il y a beaucoup de Libanais qui pensent que ce sont des frappes israéliennes qui ont eu lieu. Cela pourrait être une manière pour Israël de dire que cela ne vient pas d’eux. L’autre objectif est de montrer une attitude pacifique au monde.” Extrait de l’article de Louise Aurat dans le Journal La Croix, le 7 /8 /2020. 

Acharnez vous donc pour que la justice des justes soit faite. Occupez vous de la terre que Dieu nous a offert et cessez d’appartenir au culte des apparences autosuffisantes ! Allez construire des liens inconditionnels de fraternité entre vous pour devenir des citoyens libres, solidaires et conséquents. Vous êtes des créatures millénaires du Seigneur et non seulement des éléments propices ou pas aux conjonctures des voisins, aux logistiques perverses et aux résultats d’accords entre de grandes puissances! 
Faites du rapport transparent le socle d’une constitution applicable en attendant de construire l’État d’un ensemble cohérent selon le bon exemple des actes. Ainsi, notre “message” unique au monde deviendra celui de la coexistence fertile pour qu’existe un jour, une république démocratique, fondée sur la pratique de la dignité humaine ! “

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն