2 minutes à lire

On reprend les mêmes et on recommence – comme si de rien n’était arrivé -!!!😡

Irresponsables criminels! Ils ont le toupet de vouloir choisir le nom du prochain premier ministre, de se partager à nouveau le gâteau, de prendre l’approbation de (…), et commencer la comédie des consultations parlementaires ( selon la constitution qu’ils n’ont jamais respecté)! 

Bullshit😡😡! Basta, on nous prend pour des cons! 

Allez ouste !  Vous n’avez rien compris 

#كلن_يعني_كلن 

Sans exception aucune

Tous ceux qui ont porté des armes, qui ont fait la guerre, qui pour des raisons ou convictions, ont voulu faire la paix… TOUS DEHORS

Bandes d’irresponsables inutiles,  corrompus vendus et sanguinaires ! Notre peuple a le droit de vivre! Notre peuple a le droit de vivre en paix dans son paradis a lui qui s’appelle Liban

Notre peuple regrette de vous avoir choisi, élu, nommé ou suivi. Oui le peuple est en grande partie fautif et responsable parce qu’il vivait dans une bulle de déni

Mais le peuple se réveille, le peuple se révolte, le peuple a compris.

Le citoyen a dit son mot, et n’essayez plus de l’entraîner dans vos magouilles de confessions, de peur de l’autre, de survie, de complot, de problème existentiel et d’avenir incertain 

Le Liban renait, des cendres, en hommage à ses victimes, par respect aux survivants, pour l’honneur de ses morts, Beyrouth renaîtra et avec la force de son peuple uni dans la joie et dans les peines, solidaire jusqu’à la moelle, le Liban survivra 

Ce paradis sur terre, convoité par le monde, ce petit bout de terre qui fait parler de lui, cet espace universel longtemps conquis et occupé, ce Liban de toujours ne mourra jamais 

Il est temps de nous foutre la paix et de laisser le libanais décider de son sort, qu’il soit interne, régional ou universel

Foutez lui la paix et le miracle libanais est au bout du chemin 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français