La production d’électricité d’origine solaire atteindrait 50 megawatts, selon le directeur du Centre Libanais pour la Conservation de l’Energie, Pierre Khoury qui espère obtenir 100 megawatts en 2020. Pour rappel, la production de cette origine n’atteignait que 9.45 megawatts en 2015.

Principal facteur ayant permis une telle progression, les prêts à taux réduit de la Banque du Liban via des banques privées qui ont permis à des institutions telles que des universités ou des hôpitaux à s’équiper mais également des centres commerciaux ou des foyers. 

Cette production d’énergie d’origine solaire permet également de réduire la dépendance des consommateurs aux moteurs de quartiers. Selon les autorités libanaises, ces prêts d’un taux d’intérêt de 0.6% seraient amorties en 14 ans. 

Pour rappel, le Liban souffre d’une pénurie chronique d’électricité publique, généralement compensée par des moteurs privés de quartiers qui sont polluants. L’Electricité du Liban ne produit ainsi au maximum que 2000 megawatts alors que la demande atteindrait quotidiennement 3 000 mégawatts. 

L’EDL souffre par ailleurs d’un déficit chronique avec un coût de USD 2 milliards de dollars pour l’achat de fuel nécessaire à la production électrique – ce dernier étant au final financé par le Trésors Public – alors que ses revenus ne dépassent pas USD 600 Millions de dollars annuellement. Des études montrent que les générateurs de quartiers couteraient annuellement USD 1,2 Milliards de Dollars aux consommateurs libanais.

Pour sa part, le Ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques indique travailler sur un cadre légal permettant à l’EDL d’acheter de l’électricité d’origine solaire à des opérateurs privés. 3 fermes solaires d’une capacité de 70 à 100 mégawatts pourraient ainsi être mises en place dans ce cadre. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.