2 minutes à lire

Le Ministère de la santé a annoncé la découverte de 397 cas de personnes contaminées par le coronavirus, un nouveau record.

Par ailleurs, des responsables comme le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri tirent la sonnette d’alarme et évoquent un confinement nécessaire pour que le système de santé puisse tenir le choc d’une nouvelle vague du COVID-19 sur le sol libanais.

S’exprimant sur Twitter, le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, Firas Abiad, a ainsi indiqué que le Liban ne dispose pas de capacités médicales pour faire face à une épidémie massive de personnes contaminées par le coronavirus COVID-19.

384 cas locaux, un nouveau record, l’épidémie roule désormais à tombeau ouvert au Liban

L’infection de 384 personnes serait d’origine locale – un nouveau record – et 13 en provenance de l’étranger. 3 nouveaux décès ont été constatés ces dernières 24 heures dont un à l’hôpital universitaire Rafic Hariri.

Le directeur de l’établissement hospitalier estimait ainsi que seule une période de confinement pourrait s’avérer être l’unique option afin de regagner le contrôle de la situation.

Parmi les nouveaux cas, de nombreux seraient présents à l’intérieur des camps palestiniens, indiquent plusieurs dépêches de l’agence nationale d’information.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 8442 dont 7274 localement et 1168 en provenance de l’étranger, depuis la découverte du virus sur le sol libanais, le 21 février 2020.

207 personnes sont désormais hospitalisées, dont 52 dans un état considéré comme critique.

2650 personnes sont guéries et on dénombre toujours 5695 personnes atteintes par le virus, soit de 67% des cas. Le nombre de personnes atteintes connait donc une nouvelle hausse importante, démontrant que l’épidémie continue à s’accélérer au Liban.

3 nouveaux décès ont été annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 97 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

8177 tests PCR ont été effectués au cours des dernières 24 heures dont 6189 concernant des suspicions locales et 1988 à l’aéroport international de Beyrouth.

Le nombre de cas non identifié passe à plus de 33%, indiquant une perte de contrôle de l’épidémie au Liban.

Au niveau statistique, le 15 août

  1. Quelle est la répartition du COVID par tranche d’âge et par sexe au Liban? 

    5.53 % des cas seraient âgés de moins de 10 ans
    9.06 % de 10 à 19 ans
    25.78 % de 20 à 29 ans
    19.52 % de 30 à 39 ans
    13.92 % de 40 à 49 ans
    12 % de 50 à 59 ans
    7.72% de 60 à 69 ans
    4.09 % de 70 à 79 ans
    et 2.36 % de plus de 80 ans

    60 % des cas seraient des hommes et 40 % des femmes.

  2. Quelle gravité des personnes atteintes au Liban?

    44.46 % seraient asymptomatiques, 52.7 % montreraient des symptômes légers et 2.85 % seraient critiques.

  3. Quelles sont les origines des contaminations au Liban?

    Selon les informations communiquées, 47 % des personnes infectées auraient été en contact avec des cas confirmés, 16 % suite à des déplacements à l’étranger, 33 % toujours sous investigation et 3 % de source inconnue.

  4. Quelle est la répartition des cas sur un plan géographique au Liban, par rapport à hier?

    Beyrouth dépasse 1 300 cas (+100 environ)
    Le caza de Baabda dépasse 1 300 cas (+100 environ)
    Le Metn compte 788 cas (+17)
    Le caza d'Aley compte 641 cas (+16)
    Le Chouf compte 397 cas (+7)
    Tripoli compte 276 cas (+8)
    Tyr compte 271 cas (+1 selon les chiffres du ministère, alors que les autorités du caza ont annoncé la découverte de 12 cas aujourd'hui)
    Zahlé compte 258 cas (+2)
    le Kesrouan compte 212 cas (+5)
    Saïda compte 178 cas (+4)
    Baalbeck compte 165 cas (+5)
    Le caza du Akkar compte 150 cas (inchangé)
    Zghorta compte 135 cas (+8)
    Le caza de Jbeil compte 126 cas (inchangé)
    Nabatiyeh compte 123 cas (+11)
    Bcharré compte 81 cas (inchangé)
    Bint Jbail compte 76 cas (inchangé)
    La Békaa Ouest compte 63 cas (+2)
    Denniyeh compte 55 cas (inchangé)
    Le Koura compte 50 cas (inchangé)
    Marjayoun compte 47 cas (inchangé)
    Batroun compte 36 cas (inchangé)
    Hasbaya compte 18 cas (inchangé)
    Rachaya compte 13 cas (inchangé)
    le Hermel compte 8 cas (inchangé)
    Jezzine compte 8 cas (inchangé)

    Et une enquête serait en cours pour plus de 1 700 cas (+200 environ).

    *Ces chiffres semblent inclure certains faux négatifs qui sont corrigés le lendemain.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français