Par ailleurs, le Parlement devrait se réunir ce vendredi pour adopter un projet de loi permettant l’importation de vaccins Pfizer contre le coronavirus. Cependant le projet de loi accordera une exemption pour une durée de 2 ans pour l’utilisation urgente des vaccins de toutes les compagnies. Des négociations seraient également en cours avec AstraZeneca.

Il serait ainsi question de mettre en place 33 à 34 centres de vaccination qui seront répartis sur le territoire libanais vers mi-février. Au total, le Liban nécessiterait 12 millions de doses de vaccins contre les 2 millions de doses déjà commandées.

Le ministre de la santé, également touché par la maladie et désormais hospitalisé à l’hôpital St Georges de Haddath, a indiqué que les vaccins seront distribués de manière gratuite à la population, avec une priorité accordée au personnel de santé, aux personnes âgées ou vulnérables et à la fonction publique.

Selon les informations actuellement disponibles, les parlementaires libanais devraient être les premières personnes à bénéficier des vaccins qui devraient être rendus disponibles dès le 12 février pour un premier lot.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.