Lt Colonel Rabih Kahil
Lt Colonel Rabih Kahil

Pour la deuxième fois consécutive, un citoyen libanais est achevé à cause d’une priorité de passage, mais pas n’importe lequel. Il y a trois jours, des voyous ont tiré des coups de feu contre le Lieutenant Colonel Rabih Kahil sur la route de Bdedoun-Qommatié, alors qu’il était sur la route vers son domicile.

Le Lieutenant Colonel, qui fait partie des Forces Spéciales de l’Armée Libanaise, avait participé aux combat à Nahr el Bared, ainsi que dans plusieurs combats du Nord au Sud ainsi qu’à Arsal. Il avait été blessé à plusieurs reprises, mais l’ironie du sort a voulu que ce vaillant officier périsse, dans la jungle sécuritaire libanaise par deux voyous armés qui lui ont tiré dessus.

Colonel Kahil n’a certainement pas pu tirer, parce que les militaires n’ont pas le droit d’utiliser leurs armes contre des civils dans un autre contexte qu’une bataille bien définie, sinon, ils seraient strictement réprimandés par le Tribunal militaire. Il a été emmené à l’Hopitâl de l’AUB, et son état était critique, et n’a pas tardé à succomber à ses blessures.

En moins d’un mois, c’est la deuxième victime sur les routes libanaises. Après Georges el Rif sauvagement assassiné par un voyou à Gemmayzé, aujourd’hui c’est le tour du Lt Colonel Kahil, un des hommes d’élite de l’Armée, qui aurait dû peut-être périr un jour en martyr dans un combat, et non pas entre les mains de sales crapules. Jusqu’à quand la Justice resterait impassible devant ce genre de délit d’une telle gravité ?

Article précédentMea culpa, our ghost of a chance.
Article suivantRumeur: Samir Kuntar tué à la frontière entre le Liban et la Syrie?
Marie-Josée Rizkallah est une artiste libanaise originaire de Deir-el-Qamar. Versée dans le domaine de l’écriture depuis l’enfance, elle est l’auteur de trois recueils de poèmes et possède des écrits dans plusieurs ouvrages collectifs ainsi que dans la presse nationale et internationale. Écrivain bénévole sur le média citoyen Libnanews depuis 2006, dont elle est également cofondatrice, profondément engagée dans la sauvegarde du patrimoine libanais et dans la promotion de l'identité et de l’héritage culturel du Liban, elle a fondé l'association I.C.H.T.A.R. (Identité.Culture.Histoire.Traditions.Arts.Racines) pour le Patrimoine Libanais. Elle défend également des causes nationales qui lui touchent au cœur, loin des équations politiques étriquées. Marie-Josée est également artiste peintre et iconographe de profession, et donne des cours et des conférences sur l'Histoire et la Théologie de l'Icône ainsi que l'Expression artistique. Pour plus de détails, visitez son site: mariejoseerizkallah.com son blog: mjliban.wordpress.com et la page FB d'ICHTAR : https://www.facebook.com/I.C.H.T.A.R.lb/