hallway with window
Photo by Jimmy Chan on Pexels.com

De source médiatique, on indique que cinq agents de la sécurité de l’État soupçonnés d’avoir torturé à mort un détenu syrien accusés d’appartenance à un groupe terroriste ont été arrêtés sur ordre du juge militaire Fadi Akiki.

Le suspect, désigné comme étant Bachar Abdel Saoud, serait décédé 3 heures après son arrestation le 31 août, d’une crise cardiaque suite à de graves tortures et à des coups à Bint Jbeil au Sud du Liban. Il était soupçonné d’être le chef d’une cellule terroriste de Daesh, ce qu’il niait jusqu’à son décès.

D’autres personnes détenues dans le cadre de cette même enquête ont également fait état d’actes de torture.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.