Le déficit fiscal s’est encore accru pour les 4 premiers mois de 2020, indiquent les chiffres publiés par le Ministère des Finances.

Ce déficit atteindrait 1.75 milliards de dollars contre 1.38 milliards de dollars pour la période correspondante de 2019, rendant très improbable la tenue des promesses de voir le déficit public se réduire et cela pour se conformer aux engagements pris par le Liban lors de la conférence CEDRE en 2018.

Selon le ministère des finances, les dépenses publiques ont atteint 4.9 milliards de dollars, en hausse de 1.1% ces 4 premiers mois de 2020, et les revenus ont atteint 3.14 milliards de dollars, en baisse de 9.1%.

Les revenus liés aux taxes ont diminué de 20% à 2.18 milliards de dollars. Sur ce poste, la baisse des revenus liés à la TVA seule est de 52.2%. Bonne cependant, les taxes liées aux profits a augmenté de 12% pour s’établir à 1.16 milliards de dollars. Les revenus liés aux douanes ont également chuté de 37% (257 millions de dollars), tout comme les taxes sur les biens immobiliers (-33% à 163 millions de de dollars).

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.