Le Président de la République, le Général Michel Aoun, aurait indiqué au correspondant du quotidien libanais anglophone DailyStar que le taux de chômage touchant les ressortissants libanais aurait atteint 46% de la population active.

Ces propos ont été tenus lors d’une réunion du Chef de l’Etat avec une délégation du Syndicat de la Presse qui s’est tenue au Palais Présidentiel de Baabda. Selon le Président, la principale raison de ce fort taux de chômage est que les libanais seraient sélectifs au sujet de leurs emplois et qu’ils seraient donc remplacés par les réfugiés syriens qui travaillent à un salaire moindre et cela sans recevoir des avantages sociaux qui ne sont pas payés par leurs employeurs.

Le chef de l’état a encore précisé qu’il y aurait 1.86 millions de réfugiés syriens qui résideraient au Liban, en contradiction avec les chiffres officielles et internationaux qui indiquent que moins d’un million de réfugiés syriens y seraient domiciliés.

Cette déclaration contredit les estimations officielles qui indiquent que le taux de chômage atteint environ 25% de la population active totale et 35% parmi les jeunes. Ces chiffres restent à prendre avec précaution, les statistiques officielles n’étant pas considérées comme fiables et généralement non publiées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.