Moins d'une minute de lecture

Après l’avoir interrogée en présence de son avocat, Maitre Marwan Daher, le premier juge d’instruction de Beyrouth, George Rizk, a libéré Houda Salloum, directrice du centre de gestion du trafic routier, indique une dépêche de l’ANI, après que cette dernière lui aurait fourni un certificat de résidence.

Pour rappel, la mise en accusation et l’arrestation de Houda Salloum ce mercredi, suite à l’ouverture d’un dossier judiciaire par la procureur du Mont liban, la juge Ghada Aoun, qui l’accusait de corruption, de falsification, de gaspillage de fonds publics, d’enrichissement illicite et de mauvaise gestion, est à l’origine de l’ire du député Hadi Hobeiche, membre du Courant du Futur (CDF).

Hadi Hobeiche, qui est apparenté à Houda Salloum, s’était alors rendu dans le bureau de la magistrate. Depuis, une plainte a été déposée à son encontre, l’état lui réclamant 100 millions de dollars pour atteinte à son prestige.

Lire également

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.