Après avoir été informés qu’une animalerie, située à Bourj Hammoud dans la banlieue de la Capitale, Beyrouth, n’a pas nourri ses animaux pendant 4 jours, les Forces de Sécurité Intérieure en coopération avec l’association BETA sont intervenus à la demande du Procureur Général Fadi Malkoun.

Les FSI et des bénévoles de BETA (Beirut Ethical Treatment of Animals se sont ainsi rendus sur les lieux pour saisir les animaux qui ont été confiés à l’association. Ainsi, 188 animaux, qui étaient précédemment « entreposés » dans un état lamentable, souffrant de faim et déshydratés, dont plusieurs chiens, chats, pigeons et autres volatiles et tortues ont été sauvés. Cependant, il est également à déplorer la mort de plusieurs d’entre eux, dont 2 tortues et 5 oiseaux.

Un chiot qui a été retrouvé dans un état d’anémie sévère, est cependant décédé le lendemain de la saisie .

Une plainte a également été déposée à l’encontre du propriétaire de l’animalerie.

BETA lance également un appel au don afin d’aider à financer les frais de santé de ces animaux.

Pour rappel, une loi de protection des animaux, a été adoptée le 16 août 2017 avec la signature du Président de la République, le Général Michel Aoun, et entrée en vigueur le 29 du même mois.

Cette loi, longtemps attendue établit les règles pour la possession d’animaux domestiques ainsi que les régulations des zoos et animaleries, et interdit la possession d’animaux sauvages ou menacés. Elle pénalise également les abus contre les animaux qu’ils soient domestiques ou sauvages.

Cependant, des cas de maltraitance animale sont toujours à déplorer, avec l’empoisonnement de chiens errants dans certaines localités ou encore le cas d’animaux sauvages et d’espèces protégées qui sont abattus, en dépit de la nouvelle réglementation. Il s’agit du cas de nombreux oiseaux migrateurs qui traversent actuellement le Liban.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.