Le président de la chambre a confirmé être à l’origine du blocage de la formule des 30 ministres dans les colonnes du quotidien Al Joumhouria, une proposition du Président de la République, le général Michel Aoun et pourtant acceptée dans un premier temps par le premier ministre Nagib Mikati.

Selon Nabih Berri, chaque ministre agira comme s’il était le président. “Il n’est pas acceptable d’avoir 30 présidents qui peuvent obstruer toutes les choses”, alors que le président de la république avait estimé nécessaire la constitution d’un nouveau gouvernement jouissant aussi d’un soutien politique.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.