President Michel Aoun meets Pr Minister Najib Mikati

Confronté à d’importantes critiques suite à la divulgation de la liste des candidats aux postes ministériels et à son souhait de voir le ministère de l’énergie revenir à la communauté sunnite sans contrepartie au niveau des portefeuilles clés pour la communauté chrétienne, le premier ministre désigné Najib Mikati s’en est directement pris à la présidence de la république via les attaques conte le CPL dans une déclaration publiée ce dimanche soir.

Pour rappel, le Courant Patriotique Libre avait rappelé, suite à la publication par une chaine libanaise, réclamant le ministère des finances ou encore soulignant le refus de ce dernier à renvoyer le gouverneur de la Banque du Liban confronté à des accusations de détournement de fonds et de blanchiment d’argent. Le CPL accuse ainsi Najib Mikati de refuser tout changement pour protéger Riad Salamé.

Le CPL avait également estimé que le premier ministre fait obstruction au plan électrique alors qu’il avait été présenté par le gouvernement Mikati II en 2011, un plan toujours inappliqué.

Selon le communiqué du premier ministre

En réponse à ce qui a été déclaré ce soir dans un rapport de la Société libanaise de radiodiffusion sur la question du gouvernement et la position du Premier ministre Mikati, nous souhaitons clarifier ce qui suit :

Premièrement : Le Premier ministre est constitutionnellement celui qui forme le gouvernement selon la vision qu’il juge appropriée et consulte Son Excellence le Président de la République à son égard.

Deuxièmement : En ce qui concerne la question du gouverneur de la Banque du Liban, celui qui a émis des réserves sur sa destitution avant de se mettre d’accord sur l’alternative car le vice-souverain chiite n’assumerait pas la responsabilité de la gouvernance est le président de la République lui-même, non le Président Mikati Bloc.

Troisièmement : Sur la question de la démarcation des frontières et des personnes déplacées, le gouvernement prend des mesures pratiques pour résoudre ces deux dilemmes loin des positions populaires ou des explosions.

Quatrièmement : sur la question de la réforme, le fait que le Courant patriotique libre ait conservé le portefeuille du ministère de l’Énergie pendant 17 ans sans fournir de solution est à la base de l’accusation réelle, et retirer le « courant » du ministère est la porte d’entrée vers la solution pour la crise du secteur et la vraie réforme dans ce dossier. En fin de compte, c’est le Premier ministre qui subit les contrecoups du succès ou de l’échec de n’importe quel dossier, et il a le droit de choisir la bonne personne à la bonne place. Le citoyen se soucie-t-il de la secte du ministre, ou a-t-il électricité?”

Celui qui mène les campagnes et les obstructions est le “courant” lui-même, pas l’équipe du président Mikati, et la plus grande preuve de la fuite effrontée et irresponsable de la formation gouvernementale présentée par le président Mikati au président du la République. Cela demandait des éclaircissements.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.