L’Electricité du Liban a confirmé la mise à l’arrêt de ses 2 dernières centrales fonctionnelles, celles de Zahrani au Sud du Liban et de Deir el Ammar au nord, faute de fioul.

Elle indique qu’en dépit de l’acheminement mensuel d’une cargaison de seulement 40 000 tonnes au Liban, conformément aux accords conclus avec l’Irak, les stocks actuels sont épuisés, en dépit du déchargement du fioul d’un tanker aux 2 centrales.

En effet, le fioul déchargé devrait encore être certifié conforme par les sociétés de contrôle mandatées par la Direction générale du pétrole et Véritas Dubai, ce qui réclamerait quelques jours avant de pouvoir être utilisé.

Ainsi, l’approvisionnement en électricité ne pourrait devenir “normal,” c’est-à-dire rationné de 2 heures seulement par jour à hauteur du strict minimum de 450 mégawatts, une puissance suffisante pour seulement assurer la stabilité du réseau de distribution d’électricité qu’à partir du dimanche 24 avril.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.