Cependant pour que le libanais s’engage à respecter la paix civile il faudrait la reconnaitre comme une dimension identitaire et inter-sociétale. La mesure d’une bienveillance citoyenne demeure à une distance bienveillante d’un espace intérieur subjectif. Souvent inspiré par de riches appartenances religieuses et culturelles, comment composer les aspirations et les droits civils d’une personne sans les confondre avec des tutelles communautaires ou politiques particulières?

Quel cheminement choisir, celui de l’élan vital pour habiter, participer et construire sa vie dans notre pays pour prévenir des conflits explosifs non réellement résolus ou pour construire au niveau individuel et communautaire une dynamique interactive proprement démocratique ?
Le citoyen devrait correspondre à une perception non conflictuelle du lien avec l’autre. Un partenaire se distingue certes par des tendances politiques et religieuses différentes mais surtout et d’abord par les cohérences du langage et de la pratique ordinaire du droit et de ses conséquences. Pour pouvoir indiquer le choix de l’appartenance et le respect de son application, la part conflictuelle entre nous se doit de demeurer malgré toutes les complexités, surmontable sans solliciter des ingérences extra-nationales.

En attendant que le dialogue entre nos composantes puisse être reconnu comme un recours évident, ultime et incontournable, la neutralité du Liban fait tristement défaut.
Elle nécessite bien plus que la « volonté » internationale de  prémunir notre pays de tout débordement néfaste, une éducation nationale des valeurs citoyennes. Elle serait consacrée à former l’indépendance intrapersonnelle des libanais pour que le cheminement des comportements convienne non plus aux mots et aux expressions mais aux moyens de faire face et de gérer ensemble de dures réalités!

Pour pourvoir à une politique de distanciation nationale, le libanais a besoin de par ses diverses composantes d’installer des rapports d’unité et d’indépendance nationales en toutes circonstances!

COMMENTER

Please enter your comment!
Entrer votre nom ici