dome buildings during golden hour
Photo by Konevi on Pexels.com

Le quotidien Al Akhbar indique dans son édition publiée ce mardi que l’Arabie saoudite refuserait actuellement toute solution proposée par les Etats-Unis et la France, estimant que le Liban est contrôlé par le Hezbollah.

Riyad aurait ainsi annoncé que “l’Arabie saoudite n’est en train de discuter d’aucun règlement et n’est pas concernée par les spécifications qui sont actuellement proposé, et que ses termes et conditions ont été exprimés dans le document de l’initiative du Golfe qui a été porté par un ministre fixés par la déclaration conjointe saoudo-française-américaine publiée en septembre dernier”, allusion au document lié à l”aide sociale et économique seulement.

L’Arabie saoudite se limite donc au fond “franco-saoudien d’appui à la sécurité alimentaire, au secteur de la santé et à l’aide, et sur la manière de la répartir” et non à une solution politique dans le dossier de l’élection présidentielle.

Cependant, en réalité, le royaume saoudien s’opposerait également à tout rôle joué par un pays arabe en vue de régler la crise actuelle, allusion à la médiation Qatari dans le dossier que Riyad verrait d’un mauvais oeil.

“Les responsables français ont entendu des responsables saoudiens une attitude négative envers le rôle du Qatar au Liban, et ils ont franchement exprimé leur mécontentement face à ce que fait Doha accueille des responsables libanais et tente de proposer certains noms” indique le quotidien. Les responsables saoudiens estiment que Doha tente ainsi de contrôler une partie du secteur pétrolier libanais.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Un commentaire?