Le navire de forage Tunsgten Explorer est enfin arrivé au Liban, ce 25 février, indique le Ministère de l’Energie et des Ressources Hydrauliques. Son arrivée était annoncée par les autorités libanaises dès décembre. Il devrait commencer à forer ses premiers puits au niveau du Bloc 4 de la zone économique libanaise, située au large de la capitale Beyrouth.

La zone de forage serait située à 21 km des côtes libanaises. L’opération devrait durer 60 jours. Le Tungsten Explorer battant pavillon des Bahamas, est accompagné de 3 navires logistiques, arrivés avant lui. 3 hélicoptères logistiques servant au transport des équipages sont également arrivés à l’Aéroport International de Beyrouth.

Pour rappel, le consortium formé par le Français Total, l’Italien ENI et le Russe Novatek ont gagné le premier appel d’offre concernant l’exploration et l’exploitation des ressources pétrolières et gazières qui pourraient se trouver dans les blocs 4 et 9 de la zone maritime exclusive libanaise.

Dès août, la précédente ministre de l’Energie et des Ressources Hydrauliques Nada Boustani avait indiqué que la compagnie américaine Vantage Drilling avait obtenu le contrat de forage des premiers puits exploratoires. D’abord annoncée dès mars 2020 par Total, la compagnie qui l’a affrété, les autorités libanaises avaient tenté d’obtenir son arrivée dès le mois de décembre 2019. Cette date a été repoussée à plusieurs repriseS.

Après un premier forage, il s’agira ensuite d’examiner les résultats, indiquent les experts. Plusieurs scénarios se poseront alors, avec la confirmation ou non de présence d’hydrocarbures ou de gaz, dont la qualité et la viabilité économique devront être déterminées.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.