L’autorité du Litani a évacué plus de 300 réfugiés syriens habitant un campement illégal situé dans la localité de Bissarieh, ce lundi au Sud Liban.

Ces derniers résidaient sur les rives du fleuve Litani, dans un domaine public. Leurs installations sanitaires polluaient le fleuve. Ces réfugiés s’étaient installés dans une ancienne installation industrielle de la région. Plusieurs familles ont été évacuées vers d’autres camps de la région.

Il s’agit de la quatrième opération du genre.

Pour rappel, l’autorité du Litani a porté plainte le mois dernier contre 17 associations locales et internationales d’avoir contribué à la pollution du fleuve Litani, notamment en mettant en place des unités sanitaires dont les rejets s’effectuaient directement dans les installations d’irrigations mettant en danger la santé de la population.

Parmi les installations visées par une plainte de l’autorité, Save the Children,l’UNRWA, Oxfam, le Conseil aux réfugiés danois et norvégien qui opèrent au Liban, ou encore les associations locales comme Himaya, Caritas Lebanon et Amel International.

Parmi les autres organismes visés par la même plainte, des hôpitaux publics et privés déverseraient également leurs déchets dans le fleuve.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.