Le prix de l’Electricité du Liban devrait être prochainement augmentée, indique le ministre de l’énergie et des ressources hydrauliques Walid Fayyad, cela afin de permettre aux consommateurs locaux de jouir d’autant d’heures d’électricité que possible.

Pour rappel, les prix au Kilowatt/heure sont bloqués depuis la fin des années 1990, atteignant déjà avant la crise financière l’équivalent de 9 cents/kilowatt contre un coût de production de 17 cents au kilowatt en moyenne. Cette situation s’est encore aggravée avec un coût au kilowatt équivalent désormais à 0.1 cents en raison de la dégradation de la parité entre livre libanaise et dollar alors que le prix du fioul varie sur les marchés internationaux.

Cependant, si une hausse des tarifs était toujours par ses prédécesseurs, celle-ci était refusée par les gouvernements précédents en raison des troubles sociaux qu’elle pourrait amener alors que du côté production, l’EDL n’est capable de produire que 1900 mégawatts, un chiffre qui s’est encore décrue après la fin du contrat des fameuses barges turques qui fournissaient un quart de sa capacité de production, pour une demande de 3000 mégawatts.

Par ailleurs, les importantes coupures d’électricité ont amené à la mise en place de générateurs de quartiers dont les propriétaires étaient souvent proches de dirigeants politiques. Enfin ces coûts supplémentaires induisaient une hausse du volume de fioul utilisé au Liban, avec des contrats généralement incluant d’importantes rétro commissions au bénéfice de ces mêmes dirigeants politiques.

Depuis plusieurs mois, la situation s’est encore dégradée avec l’impossibilité pour l’EDL de commander le fioul nécessaire au fonctionnement de ses centrales électriques suite au refus de la Banque du Liban à fournir les précieux billets verts. Par ailleurs, le déblocage des sommes nécessaires par le ministère des finances a également été bloqué par un recours des Forces Libanaises au Parlement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

Les commentaires sont fermés