Réunis au Grand Sérail en présence du premier ministre sortant, les différents acteurs du secteur des carburants ainsi que différents responsables sécuritaires ont pris une série de décisions en vue de mieux contrôler la distribution du précieux liquide.

Ainsi, les services sécuritaires devront mettre en place une salle d’opérations conjointes afin de lutter contre le stockage illégal, la contrebande, la manipulation des prix et des délits liés à la qualité de l’essence vendue.

Un mécanisme de suivi des carburants depuis leur déchargement au Liban jusqu’au consommateur devrait également être mis en place.

Ce mécanisme devrait également sécuriser les approvisionnements en fioul des secteurs vitaux tel que les hôpitaux ou encore les boulangeries.

Un autre mécanisme de coordination entre le ministère de l’énergie les municipalités et les forces de sécurité sera mis en oeuvre pour distribuer le carburant aux générateurs privés. Ces derniers seront dans l’obligation de de respecter la grille tarifaire publiée par le ministère de l’Énergie. 

Côté station automobilistes, toutes les pompes disponibles des stations essence devront être ouvertes afin d’accélérer la fourniture des carburants et réduire les embouteillages.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն