Le poste de police d’Ouzai, localité au sud de Beyrouth a été le témoin d’une fusillade spectaculaire ayant amené au décès de 2 membres des forces de sécurité intérieure et de l’agresseur. Par ailleurs plus de vingt prisonniers se seraient échappés.

Ainsi, le commandant du poste, le capitaine Jalal Shreif, fils du vice-directeur des services de renseignement de l’Armée Libanaise, le général Ali Shreif, ainsi que l’adjudant Al Attar auraient été tués par Hassan al Hussein. Ce dernier se serait également donné la mort.

Hassan al Hussein se serait rendu sur les lieux en compagnie de sa mère pour rendre visite à son frère emprisonné. Il se serait alors emparé d’une arme lors d’une bagarre avec lui qui avait entrainé l’intervention du commandant du poste de police, indique les médias libanais d’avant d’utiliser cette arme contre eux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.