Parmi les principales réactions suite à la lecture de la déclaration gouvernementale, le dirigeant du CPL Gébran Bassil a appelé le cabinet Diab à imposer un plan monétaire en coordination avec la Banque Mondiale et à la tentation d’emprunter de l’argent à des taux d’intérêts importants et à résister aux pressions et au chantage politique et des manifestants.

Gébran Bassil a également appelé à la fin du maintien de la parité entre Livre Libanaise et dollar qu’il estime d’être couteuse et un grand mensonge. Sur le plan économique également, Gébran Bassil a appelé à réguler et légaliser le contrôle des capitaux, au retour des fonds volés et à l’exposition des personnes coupables. Il a estimé nécessaire la restructuration de la dette libanaise et la protection des petits déposants, la fusion des banques et la restitution des fonds de la banque centrale utilisés dans les ingénieries financières du gouverneur Riad Salamé.

Nous donnerons une chance et si le gouvernement n’agit pas rapidement et différemment sans céder au chantage, ce sera nous qui le renverserons et nous n’attendrons personne. Nous agirons contre cela au Parlement et dans la rue. Attention car le temps est serré et les options sont claires, alors ne perdez pas le temps ni la chance

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.