Le mouvement Amal et le Hezbollah ont publié un communiqué conjoint, accusant des éléments armés d’être à l’origine de la fusillade de Tayyouneh ce jeudi 14 octobre.

Selon le texte du communiqué, à 10h45, un rassemblement pacifique a eu lieu devant le Palais de Justice, pour dénoncer la politisation de l’enquête portant sur l’explosion du port de Beyrouth. À leur arrivée dans la zone de Tayouneh, ces manifestants ont subi des tirs directs. dirigé vers les têtes. 

Cette attaque par des groupes armés a pour objectif de faire glisser le pays à sédition, estime le communiqué, avant d’accuser ces personnes de vouloir profiter du cas de l’explosion du port de Beyrouth dans un but politique,

Le mouvement Amal et Le Hezbollah , appellent ainsi l’ armée libanaise à prendre ses responsabilités et à intervenir rapidement pour arrêter ces personnes armées et appellent leurs sympathisants au calme.

Cette information intervient alors que les tirs ont repris au niveau du quartier de Tayyouneh, après un calme relatif à midi. Pour l’heure, un premier bilan officiel fait état d’un mort et de 6 personnes blessées.

Depuis hier soir, ces incidents étaient attendus alors que la première chambre de la cour de cassation devait rendre aujourd’hui sa décision concernant le recours pour obtenir la dessaisie du juge Tarek Bitar dans le cadre de l’enquête concernant l’explosion du port de Beyrouth, par des anciens ministres des finances Ali Hassan Khalil et des travaux publics Ghazi Zoaiter, deux proches du président de la chambre Nabih Berri. Dès ce matin, la cour a rejeté la demande des 2 hommes, alors que les tensions étaient déjà montées d’un cran dès ce lundi, après la décision du juge de publier un mandat d’arrêt à l’encontre d’Ali Hassan Khalil après que celui-ci n’ait pas répondu à son rendez-vous judiciaire. Les ministres du mouvement Amal, appuyés par ceux du Hezbollah et du mouvement Marada sont allés jusqu’à menacer de démissionner du gouvernement Mikati III si ce dernier ne décidait pas de retirer le dossier au juge Bitar.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

Répondre

Entrer votre commentaire
Votre nom