Moins d'une minute de lecture

Après l’annonce de l’agence de notation Fitch qui considère désormais le Liban en situation de défaut en début d’après midi, c’est au tour de l’agence Moody’s de dégrader les obligations de 3 banques libanaises, en raison de la récente circulaire de la Banque centrale fixant un plafond aux taux d’intérêt pour les banques commerciales.

Lire également

Pour rappel, les banques doivent ainsi plafonner les taux à 5.5 % sur les dépôts dollars et 8.5% sur les dépôts en livre libanaise.

Parmi les banques impactées par cette décision, la Banque Audi, Blom Bank et la Banque Byblos qui voient leurs notes passer de ca à caa2 soit à ultraspéculatif, un préalable à une situation de défaut de paiement.

Selon Moody’s, cette dégradation est dû au paiement d’une partie des dépôts en devises étrangères en monnaie locale par les banques libanaises, conformément aux instructions de la banque centrale du pays, ce qui constitue un défaut de paiement selon les propres définitions du pays.

Les 3 établissements pourraient être ainsi confrontées à certaines difficultés en cas de projet d’obtention de prêts à l’étranger. Moody’s indique cependant que sur un plan local, les notations des banques en devises étrangères caa3 et caa2 restent en cours de révision.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français

Comments are closed.