Le Premier Ministre Saad Hariri, annonçant sa démission, le 29 octobre 2019. Source Photo: Dalati & Nohra
Le Premier Ministre Saad Hariri, annonçant sa démission, le 29 octobre 2019. Source Photo: Dalati & Nohra
Moins d'une minute de lecture

Dans un communiqué publié par son service de presse, le Premier Ministre sortant Saad Hariri a remercié les pays qui ont participé hier à la conférence des amis du Liban. Cette réunion ne s’est cependant pas soldée par ce qu’espéraient les autorités libanaises qui avaient appelé à ce que ces pays garantissent les importations de produits de première nécessité au Pays des Cèdres confronté à une grave crise économique.

Saad Hariri a souligné que la solution à la crise économique et politique passe par la formation d’un gouvernement d’experts et un plan de sauvetage mis en œuvre avec le soutien des amis du Liban.

Il a ainsi noté que la déclaration finale soulignait que toute solution nécessitait à accélérer la formation d’un gouvernement de technocrates homogène et un groupe de travail crédible qualifié pour fournir des réponses qui répondent aux aspirations des Libanais après les manifestations qui ont débuté le 17 octobre dernier, à préparer un plan de sauvetage aux niveaux économique, social, monétaire, financier et de production; et à mettre en œuvre ce plan avec le plein soutien des frères et amis du Liban dans la communauté internationale, les institutions financières internationales et les fonds arabes. »

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.