Moins d'une minute de lecture

L’Aéroport International de Beyrouth a enregistré une augmentation de 7% de son trafic passager, passant de 8 234 782 personnes à 8 841 966 personnes, a annoncé la direction générale de l’Aviation Civile.

Le nombre de passager en provenance d’Afrique a augmenté de 11.3% celui d’Europe de 9.1% et celui en provenance d’Asie, de 7.2%

Les départs ont quant à eux augmenté de 6,6% en 2018, avec 13,9% de départ vers les pays d’Afrique, 7.9% en direction de l’Europe et 5% vers l’Asie.

Parmi les principales destinations, les pays arabes représentent 34% des passagers, avec les Emirats Arabes Unis qui représentent à eux seuls, 15,89% des passagers, suivis par l’Arabie Saoudite.

12,24% des passagers se sont rendus en France ou en Allemagne.

36,12% ont pris la compagnie nationale Middle East Airlines qui devance largement ses compétiteurs, Emirates Airlines (6,27% des passagers) et Turkish Airlines (6,07% des passagers.)

Pour rappel, cette information intervient alors que les infrastructures aéroportuaires libanaises ne sont dimensionnées pour accueillir que 6 millions de passagers par an.

Ainsi, le précédent Ministre des transports, Youssef Fenianos avait approuvé un programme d’extension urgent de l’Aéroport International de Beyrouth, pour un coût de 18 millions de dollars.

Puis le plan d’expansion de l’aéroport international de Beyrouth sera conduit conformément au plan du Cabinet de Conseil en ingénierie Dar al Handasah pour la somme de 500 Millions de dollars, à partir de 2020.

Il devrait permettre d’augmenter la capacité des installations actuelles de 6 millions à 25 millions de passagers annuellement.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.