Alors que le Liban se débat avec un déficit public atteignant plus de 150 % du PIB, la commission parlementaire des finances et du budget a indiqué avoir découvert 15 102 employés de la fonction public engagé pour des positions sans descriptif.

La grille des salaires de la fonction publique mis en oeuvre en janvier 2018, accentue encore le déficit public.

Normalement, les fonctionnaires devrait passer un concours pour être employé au sein de la fonction publique

Pour rappel, cette commission, a été, à l’origine, mandatée pour enquêter sur l’embauche de 5 000 personnes durant les élections parlementaires de mai 2018. Ces emplois pourraient constituer des achats illégaux de voix durant les législatives.

Le Président de la Commission Parlementaire des Finances, le député Ibrahim Kanaan, n’a cependant pas précisé quand l’embauche de ces 15 000 personnes se serait déroulé. Il s’agirait d’une découverte basée notamment sur des documents fournis par l’Inspection Centrale

Le député Alain Aoun, membre de cette même commission a donné des précisions à ce sujet.

« Nous avons découvert une nouvelle surprise désagréable! Sur le total de 99, 246 travailleurs aujourd’hui dans les administrations publiques, les institutions et les municipalités de l’État, on a pu constater que 15, 102 personnes travaillent en dehors de la description de poste dans la nomenclature différente. (…) L’enquête se poursuit et s’élargit. »
Alain Aoun sur Twitter, le mercredi 27 février 2019

Ainsi, le député Alain Aoun a ainsi publié un document sur Twitter, listant 3 catégories d’emplois illégalement créés dont une curieuse position « divers » comprenant 9,673 employés.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.