Les ruelles vides du centre ville de Beyrouth. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés.

Le Ministère des Finances a indiqué que le nombre de transactions immobilières a augmenté de 27.3% durant le mois de janvier 2020, atteignant le nombre record de 4 668 transactions contre 3 667 transactions durant le mois de janvier 2019. Cependant, ce nombre serait en recul par rapport au mois de décembre où 6 189 achats et ventes de biens, soit une baisse de 24.6%, avaient été réalisés.

Principale cause de cette hausse sur une année, la crainte de voir ses investissements bancaires subir soit une dévaluation de la monnaie locale soit une décote. Ainsi, un certain nombre de déposants chercheraient à diversifier leurs investissements, notamment dans le secteur de l’immobilier considéré comme valeur refuge face à la crise économique.

Au niveau des régions les plus prisées, Baabda avec 871 transactions enregistrées soit 18.7% du total, suivi du Nord Liban (14.8%), du Metn (13%), du Sud Liban (12.2%) du Kesrouan et de Zahlé (11.4%). La crise reste plus marquée à Beyrouth, avec seulement 389 transactions dans la capitale (8.3%) et de Nabatieh (6.5%

Au total, ces transactions immobilières représentaient 756.8 millions de dollars, une hausse de 50% par rapport à janvier 2019 mais une baisse également de 31.2% par rapport à décembre 2019.

En terme de valeur, les transactions immobilières ont représenté 243.3 millions de dollars pour Beyrouth (31.1% du total) preuve d’un certain maintien des prix du marché en dépit de la crise économique. Le Metn suit avec 150.6 millions de dollars de transactions immobilières, puis vient Baabda (134 millions), le Kesrouan (89.4 millions), le Sud (49.8 millions), le Nord Liban (41.8 millions), Zahlé (27.9 millions) et Nabatieh (15.4 millions)

72 de ces transactions ont été menées par des ressortissants étrangers, un nombre en recul de 22.6% par rapport à décembre 2019. 9.2% de ces transactions ont été menées par des ressortissants syriens, 5.6% par des saoudiens, 3.1% par des Pakistanais, 3% par des français, 2.6% par des Hindous, 1.7% par des Koweitiens et 1.6% par des ressortissants allemands.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.