Selon la Caisse Centrale des Statistiques, les prix auraient augmenté de 10% en un an.

Selon l’institution, cette inflation serait causée par les pénuries de liquidités en dollars nécessaires aux achats de produits et de marchandises. Aussi, toujours selon la CAS, certains commerçants “opportunistes” profitent de la situation pour augmenter de manière disproportionnées les prix en raison de l’insuffisance des moyens pour les surveiller.

Sur un an, les prix des boissons alcoolisées et du tabac ont augmenté de 33,4%, suivis des prix des vêtements et des chaussures (+24,3%), des prix de l’ameublement et de l’équipement ménager (+24%), des frais de transport (+18,2%) , les prix des aliments et des boissons non alcoolisées (+14,5%), les frais de loisirs et de divertissement (+12,8%), le coût des biens et services divers (+8,4%), les prix de l’eau, de l’électricité, du gaz et d’autres combustibles (+ 6,6%), prix dans les restaurants et hôtels (+4,6%), le coût de l’éducation (+4%), les frais de communication (+3,1%), les prix loyers réels (+2,9%) et les loyers en terme nominaux (+2,5%) .

Lot de consolation, les couts des soins de santé sont restés inchangés.

Sur un mois, une inflation de 2.1% est constatée.
Les prix des produits alimentaires et des boissons non alcoolisées ont augmenté de 6,2% , suivi des prix des boissons alcoolisées et du tabac (+ 5,3%), des prix de l’ameublement et de l’équipement ménager (+ 5%), du coût de l’eau, de l’électricité, du gaz et d’autres combustibles (+ 3,7%) , prix dans les restaurants et hôtels (+ 2%), le coût des biens et services divers (+ 1,9%), les frais de communication (+ 1,5%), les frais de loisirs et de divertissement (+ 1,4%), les frais de transport (+ 0,8%) , loyers imputés (+ 0,7%) et loyers réels (+ 0,5%).

Cependant, les prix des vêtements ont baissé, et les scolarités ou les frais de santé demeurent inchangés.

Le taux d’inflation diffère entre les régions libanaises. Il a ainsi augmenté de 2,9% en janvier dans la région de Nabatieh, de 2,8% dans le Sud, de 2,4% dans la Békaa, de 2,2% à Beyrouth, de 2,1% au Mont-Liban et de 1,6% dans le Nord.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.