Le député Assem Araji. Crédit Photo: Parlement Libanais

Le comité parlementaire de la santé en charge du dossier coronavirus a indiqué que le Liban ne peut acheter, pour l’heure, des vaccin Pfizer ou Moderna destinés à lutter contre la pandémie du coronavirus, avant l’adoption d’une loi permettant à ces entreprises de jouir d’une protection légale face à de possibles poursuites judiciaires.

Le président du comité, Assem Araji, a indiqué qu’un tel projet de loi pourrait être adopté de manière rapide, permettant à ces entreprises, d’obtenir une autorisation temporaire de commercialisation d’un vaccin nécessitant une surveillance de chaque personne.

Le comité devrait se réunir encore mercredi pour finaliser le projet de loi avant que ce dernier soit inscrit aux prochaines sessions du parlement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.