Coup d’état en cours en Turquie

2

Une tentative de coup d’état a actuellement lieu en Turquie. Après avoir coupé une majeure partie des ponts sur le Bosphore à Istanbul, les troupes déployées par les putschistes se seraient rendues alors que les médias officiels annoncent l’arrestation de plus de 750 militaires. 60 morts seraient aussi à déplorer ce matin. La situation pour l’heure est par conséquence confuse.

Des avions de combats et des hélicoptères survolent la ville d’Istanbul alors que le premier ministre turc appelle à sanctionner les militaires putschistes des peines les plus graves. Le siège de l’Etat Major de l’armée Turque serait également occupée par les Putchistes alors que le gouvernement turc tente de mobiliser des factions loyalistes face à eux. Des chasseurs F16 auraient également bombardé les chars des putschistes qui avaient entamé le siège du Palais Présidentiel.

Le quartier général des services de renseignements de l’Armée Turque serait également entre les mains des putschistes selon les informations qui nous parviennent. Ils contrôleraient également le siège de la télévision d’état.

Par ailleurs, les vols vers et en direction de la Turquie seraient actuellement suspendus alors le général Hulusi Akar, chef d’état-major des armées, proche d’Erdogan, serait également retenu en otage par les putschistes. Ce dernier aurait été depuis remplacé par le Général de la Première Armée.

Cette information intervient alors que le régime d’Erdogan est confrontée à de graves accusations quant au rôle qu’il aurait eu en soutenant des franges radicales dont Daesh dans le conflit civil syrien. Face à ces critiques, il avait dernièrement entamé un rapprochement avec Israël et s’était excusé auprès de Moscou pour l’interception et la mort de pirates russes engagés dans le conflit syrien. Les putschistes réitèrent ainsi leur engagement à respecter les traités internationaux et estiment cependant être dans le devoir d’agir afin de rétablir la sécurité publique qu’ils estiment détériorée. Ils déclarent également agir dans le cadre de la restauration des droits de l’homme et des libertés publiques confisquées selon eux par le pouvoir en place.

Les réseaux sociaux en Turquie font actuellement l’objet d’une surveillance accrue. On annonce ainsi que le réseau social Twitter serait actuellement coupé au public. Le réseau social Facebook pourrait également prochaine faire l’objet d’une censure.

On évoquait régulièrement une tentative d’état contre le régime Erdogan en Turquie, notamment lors de sa visite aux USA, il y a quelques mois. Les militaires turcs faisaient part d’un mécontentement de plus en plus important notamment face à la politique du Président Erdogan accusé notamment de collusion avec des groupes terroristes dont ceux de Daesh impliqués dans le conflit civil en Syrie et pourtant à l’origine des attaques terroristes qui ont dernièrement frappé Istanbul. L’occupation des quartiers généraux des services de renseignement turcs accusés par les militaires de coopérer avec ces derniers pourraient ainsi apparaitre comme étant une réponse à cette collusion.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.