Crise économique: La production locale de Coca Cola au Liban, c’est fini

9
Moins d'une minute de lecture

Triste nouvelle pour ce 1er mai et la fête du Travail:
Par un communiqué publié hier, la compagnie locale, la National Beverage Company S.A.L. (NBC), qui produit et distribue la marque Coca Cola au Liban a annoncé fermer ses opérations au Liban, en raison de pertes financières majeures et de l’impossibilité d’importer des matières premières, cela à partir du 31 mai.

La compagnie est donc une nouvelle victime de la crise économique.

La National Beverage Company S.A.L. (NBC), filiale à 80% depuis 2014 de la compagnie des Emirats Arabes Unis Aujan Coca-Cola Beverages Company, ferme ainsi ses unités de production et de distribution au Liban.

Que les consommateurs locaux se rassurent tout de même, ils pourront trouver des bouteilles de Coca Cola importées et non plus produites localement.

La marque avait été réintroduite au Liban en 1990. Elle était absente depuis 1967, suite à une décision de boycott des pays arabes. Dès 2000, l’entreprise avait pourtant décidé de réinstaller son siège à Beyrouth. Elle aurait ainsi fourni à l’économie libanaise directement et indirectement plus de 1000 emplois.

Depuis l’imposition du contrôle des capitaux par les banques libanaises et non par les autorités de tutelle en novembre dernier, de nombreuses entreprises dans le secteur industriel font face à des difficultés pour importer les matières premières pourtant nécessaires à la production, augmentant ainsi le taux de chômage au sein de la population libanaise.

Un nouveau rapport estime à 60%, la proportion de la population risquant de se retrouver vivant sous le seuil de pauvreté en 2020 alors que les autorités libanaises ont présenté hier, un plan de sauvetage dont un volet concerne la relance de l’activité industrielle.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.