Army Day au Festival de Jounieh 2019. Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Moins d'une minute de lecture

L’Agence Nationale d’Information annonce qu’en raison des difficultés économiques, la viande ne figurera plus au menu quotidien des soldats de l’Armée Libanaise. L’institution militaire aurait pris cette décision pour tenter de diminuer ses dépenses.

Cette information intervient alors que la détérioration du cours de la livre libanaise face au dollar se poursuit. La monnaie locale a même franchi le taux de parité de 8000 LL/USD au marché noir.

Une majorité de la viande consommée au Liban est importée de l’étranger. Tout comme d’autres marchandises, elle est acheté avec des devises étrangères sur le marché international. De précédentes informations faisaient déjà état d’une diminution des quantités qui arrivent dans les abattoirs en raison de difficultés à financer ces achats.

Ces produits sont inclus sur la liste des marchandises subventionnées sur les réserves monétaires de la Banque du Liban. Cependant, de nombreux importateurs indiquent que la BDL ne semble pas leur permettre de financer ces achats depuis quelques temps selon les mécanismes pourtant prévus par la circulaire 531 de novembre 2019.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.