Le ministre de la santé publique, Dr. Firas Abiad, a tenté d’expliquer l’arrêt des subventions concernant certains médicaments importés dont des alternatives sont produites localement.

Il estime ainsi que les économies réalisées serviront à financer l’achat de médicaments oncologiques supplémnetaires lors d’une conférence de presse en présence de la directrice du département de l’inspection pharmaceutique, Dr Colette Raidi, et la vice-présidente du syndicat des usines pharmaceutiques du Liban, Berta Abou Zeid.

Ainsi, l’industrie pharmaceutique locale devrait obtenir des subventions supplémentaires en contrepartie de l’arrêt du financement des médicaments importés dont il existe une alternative locale. “Le soutien à la médecine locale va monter à environ six millions de dollars, après qu’il était de deux millions de dollars par mois”, note Firas Abiad avec pour objectif à terme, une autosuffisance.

Aussi, une partie de la production domestique pourrait être à son tour exportée afin de ramener des devises étrangères supplémentaires.

Parallèlement, des efforts se poursuivent en vue d’obtenir des quantités supplémentaires de médicaments anticancéreux alors que le budget 2022 serait “modeste”, selon les termes du ministres alors qu’il atteignait 140 millions de dollars au titre de l’exercice précédent.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.