France, faux et usage de faux lors de la Présidentielle

7 minutes à lire

LA CAMPAGNE ÉLECTORALE FRANÇAISE, MARQUÉE PAR DIFFÉRENTES AFFAIRES QUE CELA SOIT À DROITE, AVEC LE PÉNÉLOPE GATE QU’ON ENTEND SOUVENT, LE MACROGATE ÉTOUFFÉ, LE PEN GATE QUI NE SEMBLE PAS L’ATTEINDRE, EST LAMENTABLE. ON ASSISTE MÊME AUJOURD’HUI À LA PUBLICATION ET À L’USAGE DE FAUX EN VUE DE SALIR LES FONDEMENTS MÊME DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE.

Je ne commenterais pas les affaires, je rappellerais juste que toute personne est innocente jusqu’à ce qu’elle soit jugée mais des faits troublants interpellent, à se demander si certains ne chercheraient pas à renverser la République et à instaurer un nouveau régime.

L’élection promise du candidat de la droite à été compromise par les affaires alors que même durant les élections précédentes, que cela soit Giscard et l’affaire des Diamants, Mitterrand et les différentes affaires de financement du Parti Socialiste, ses maitresses pour ne pas évoquer son passé plutôt trouble de grand ami de certaines figures de l’extrême droite, Chirac et ses frais de bouche ou les emplois fictifs de la Mairie de Paris, Sarkozy et les affaires, Hollande et les marmailles qui le suivent sans évoquer les casseroles, François Fillon était encore plus propre que toutes ces “personnalités” qui ont atteint la Magistrature Suprême de la Nation.

Certains ont sorti de nul part, un Emmanuel Macron, auréolé de ne pas avoir fait jusqu’à présent de la Politique mais d’être banquier bénéficiant de forts appuis dans différents milieux, haute administration . Désolé, cela ne veut pas autant dire être propre. Lors du Grand Débat diffusé par la première chaine de télévision française, TF1, ce dernier a indiqué que conformément à la loi électorale, il est en droit d’obtenir jusqu’à 7500 Euros de donation pour financer sa campagne électorale. Cela est vrai pour un candidat d’un parti politique mais faux quand il se présente comme indépendant des partis politiques comme Emmanuel Macron le prétend. De fait, il n’aurait droit qu’à 4500 Euros. Personne ne la relevé. Personne n’enquête, personne ne dit rien. A se demander si la morale en politique, ce n’est pas 2 poids et 2 mesures différentes, selon les bords auprès desquels on se trouve. Non pas même que les loups ne se mangent pas entre eux, ce qui est déjà intrinsèquement faux, mais des loups, il y en a qui sont plus puissants que d’autres et qui bénéficient d’appuis d’éminences grises de la Républiques.

En parlant du débat, on a l’impression que le faux et l’usage du faux se poursuit. Le débat a été marqué par la victoire face au public de 2 camps, celui de Mélanchon pour le côté tribun du Peuple, démagogique mais sincère et honnête, là ou il vise juste c’est ce pouvoir occulte qui fait bénéficier aux uns comme Macron de ses appuis et qui s’attaque aux autres. Toute personne, si on cherche bien a un cadavre dans son placard et ce cadavre qu’on utilise aujourd’hui. Le deuxième gagnant du débat est aussi incontestablement Fillon sur l’autre côté de l’échiquier politique, marqué par une approche plus réaliste que cela soit sur le côté économique et sur laquelle Macron ne peut s’aligner, et sur le côté politique internationale, notamment en matière sécuritaire ou de politique étrangère et plus particulièrement face aux menaces terroristes en provenance du Proche Orient. Les autres candidats, sur ces points précis n’avaient que des réponses inconsistances quand ils en avaient.

Pourtant, une chaine de télévision française concurrente place Macron en tête comme candidat ayant remporté ce débat. Cette chaine appartient à un des principaux soutiens financiers de ce dernier. A donc se demander si encore une fois, les sondages ne sont pas faussés et s’il n’y a pas encore faux et usage de faux.

J’exprimais tout à l’heure le fait même que les fondements de la Vème République sont aujourd’hui menacés. Chercherait-on à obtenir l’élection d’une Marine Le Pen à la Présidence de la République, comme certains sondages OFF le suggèrent aujourd’hui. “Après moi le déluge”, serait-on presque amené à penser concernant ces responsables.

Une Une du quotidien Aurore en date du 20 mai 1958 circule actuellement, mettant en question l’héritage même gaulliste de la Vème République, accusant le Général de Gaulle d’avoir fait bénéficié son épouse de fonds lors de son séjour à Londres entre 1940 et 1944. A se demander déjà si ceux qui ont inventé ce faux ne seraient pas nostalgique de l’occupation de la France par l’Allemagne du Troisième Reich. Il s’agit indéniablement d’un montage comme le démontre la Une originale. On remarquera le changement de photos, la mise en page changée au niveau des titres et les changements de textes. La typo ne correspond pas et d’ailleurs les caractères sont lisses sur la version modifiée.

Cette féroce attaque ne vise personne d’autre que le fondateur même des institutions dans lesquelles nous vivons et qui ont démontré une incroyable stabilité, loin des remous de la IIIème République et des crises de la 4ème République. Partisan acharné de De Gaulle, Mitterrand quand l’alternance a eu lieu n’a pas hésité à utiliser ses systèmes de gouvernance pour poursuivre la politique de stabilisation de la République Française. Ce n’est qu’en fin de compte que ses successeurs qui ont amoindri le pouvoir de la Présidence par la mise en place du quinquennat qui a été le principal facteur limitatif du pouvoir présidentiel.

Cette attaque vise également indirectement le candidat qui se réclame d’être de cet héritage, celui du Gaullisme social, celui de la Sécurité Sociale, celui des retraites, celui de la France forte qui a sa place dans le Monde de part son économie et de sa capacité à projeter sa puissance militaire en accord non seulement avec ses intérêts propres mais aussi les intérêts des autres, celui qui parle de l’autodétermination des peuples et qui a notamment défendu le Liban lors des attaques israéliennes contre l’infrastructure de l’Aéroport International de Beyrouth en 1968. Autant de points qu’on attaque aujourd’hui à titre injuste et qui ne fait que renforcer la détermination de ceux qui n’oublient pas à faire les bons choix.

Malheureusement en général, la population a tendance à oublier l’Histoire, manque d’éducation que personne n’évoque, si ce n’est pour parler des zones d’éducation prioritaire … Une Nation se forge, non pas seulement sur des origines mais sur le partage de valeurs communes et sur l’acceptation de l’Histoire et du Passé, c’est à dire de l’Identité même. Remettre en cause, salir équivaut à renier cette identité, à renier la France, à renier la Grandeur de ses Hommes qui l’ont forgé dans la lutte alors que d’autres l’abandonnaient. La bassesse de ces attaques dont on ignore l’origine même ne doit que renforcer la détermination lors de cette élection à faire les bons choix quant à l’avenir de la France.

Nulle erreur est permise aujourd’hui contrairement aux élections précédentes. Le Monde est trop instable en raison d’une part des évènements qui se passent autour de nous: Insécurité au Proche Orient qui déborde en Europe, et les USA déstabilisés par ses propres gouvernants; de ce qui se passe à l’intérieur même de notre pays: changements démographiques évidents, il ne faut pas le nier, problèmes économiques liés à la baisse du nombre d’heures de travail alors que la durée de vie s’allonge, BREXIT et dérégularisation à venir aux USA pouvant provoquer dans une optique de plusieurs années, une crise économique qu’il faut prévoir dès à présent.

Cette élection est trop cruciale pour écouter des ragots, juger sans avoir attendu le jugement, à moins aujourd’hui de vouloir faire le jeu des extrêmes et de raser la branche sur laquelle nous somme tous assis.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.