En dépit de la levée de l’appel à la grève générale par la CGTL, un appel à la grève générale a été lancé par le syndicat des propriétaires de stations essence qui dénoncent toujours la pénurie de dollars sur le marché en dépit des promesses faites par la Banque du Liban (BDL) à en fournir.

Pour rappel, plusieurs grèves générales de ce secteur ont été organisées durant l’été. Il s’agissait notamment de dénoncer le fait que les banques libanaises n’acceptent plus à ces établissements de leur vendre des dollars au taux officiels. Ces derniers avaient alors du faire appel aux services de changeurs à des taux plus importants. Le taux officieux a ainsi dépassé ces semaines, le seuil psychologique de 2000 LL par dollar contre 1511.5 LL pour un dollar au taux officiel.

Pour leurs parts, les banques ont instauré une limitation des retraits en devises étrangères et un contrôle des transferts à l’étranger.

Alors que le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, avait démenti dans un premier temps le fait qu’il y ait pénurie de dollars, la Banque Centrale a depuis mis en place le décret 530 réservant une partie de ses réserves monétaires à l’achat de blé, d’hydrocarbures et de médicaments sur les marchés mondiaux.

Cependant, en dépit de cela, les partis concernés continuent à souligner que la Banque Centrale ne fourni pas les sommes suffisantes pour en permettre l’achat.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.