Le Grand Sérail de Beyrouth, siège du Premier Ministre. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservé.
Le Grand Sérail de Beyrouth, siège du Premier Ministre. Crédit Photo: François el Bacha, tous droits réservé.

Le Premier Ministre Libanais Saad Hariri a réagi aujourd’hui par un communiqué aux propos du Ministre des Affaires Etrangères et Président du CPL, Gébran Bassil, qui avait indiqué souhaiter se rendre prochainement en Syrie pour discuter du retour des réfugiés syriens.

Saad Hariri a également rappelé que l’assassinat de son père, l’ancien Premier Ministre Rafic Hariri, le 14 février 2005, avait ouvert la voie au retrait des troupes syriennes.

Cependant, « si le dirigeant du Mouvement patriotique libre veut se rendre en Syrie pour discuter du retour des réfugiés syriens, c’est son affaire, seul le résultat est ce qui compte.
Le régime syrien ne doit pas prendre cette visite comme prétexte pour retourner au Liban. Nous ne faisons pas confiance quant aux intentions des régimes concernant le retour des réfugiés
« 

Le Premier Ministre a estimé que la situation libanaise reste assez inquiétante actuellement et que son principal soucis est de mettre fin à la crise économique qui ravage actuellement le Pays des Cèdres. « Sinon, la table seule se retournera contre la tête de tous », conclu Saad Hariri.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.