Les chasseurs bombardiers israéliens ont, une nouvelle fois, violé l’espace aérien libanais après minuit, passant à basse attitude au niveau de la capitale libanaise Beyrouth et de la ville de Saïda au Sud du Liban pour bombarder la Syrie.

Des bruits d’explosion ont également été entendus au Nord du Liban et à Tripoli. Il pourrait cependant s’agir du passage du mur du son par les aéronefs.

Ce 24 décembre avait été précédemment marqué par une grande activité aérienne durant toute la journée.

Les forces syriennes ont confirmé qu’une tentative de bombardement a eu lieu du côté de la région de Masyaf, avec, selon l’agence de presse officielle SANA, l’interception d’un certain nombre de missiles.

Pour l’heure, Tel Aviv n’a effectué aucun commentaire à ce sujet.

Ces survols constituent une violation de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU garantissant la souveraineté du Liban sur l’ensemble de son territoire et qui avait permis la conclusion d’un cessez-le-feu entre les 2 pays à l’issue du conflit de juillet 2006.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.