Le ministre sortant de la santé Hamad Hassan a indiqué qu’une personne contaminée a présenté la mutation détectée à l’origine en Grande Bretagne.

Le cas détecté serait en provenance de Grande Bretagne, alors que le Liban avait jusqu’à présent refusé de suspendre les liaisons aériennes entre Beyrouth et Londres. Le ministre sortant a appelé les personnes à bord du même vol à la prudence et à refaire des tests PCR tout en se mettant en quarantaine.

Pour rappel, ce nouveau variant du coronavirus détecté au Royaume-Uni est bien “50% à 74%” plus contagieux, selon certaines études, ce qui fait craindre une saturation rapide du système médical en cas de propagation. Plusieurs cas ont déjà été détectés en Afrique du Sud, à Oman ou encore en Israël.

Cette annonce intervient au lendemain du pire bilan officiel avec plus de 2700 cas contaminations.

Au total, 165 933 ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban, passant donc du seuil des 100 000 cas depuis ce vendredi 13 novembre. 

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 162 703 cas locaux et de 3 230 cas en provenance de l’étranger. 

1034 personnes seraient actuellement hospitalisées et, 413 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre également en légère baisse.

Le nombre total de personnes décédées est de 1 353 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Le taux de positivité est en augmentation à 13.3%.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.