Je parle d’un coin de ciel où les dirigeants politiques pourris, corrompus, soudoyés et vendus font leur paradis de l’enfer des pauvres citoyens.

Je parle d’un coin de ciel où les dirigeants prétentieux voire présomptueux vivent tranquillement et luxueusement dans leurs palais au détriment des droits vitaux des citoyens qui en ont vainement ras-le-bol.

Je parle d’un coin de ciel où les dirigeants indignes , l’un indéboulonnable, l’autre criminel, un autre courtier commissaire et nabot… ne font que, encouragés par leurs corniauds parfaitement soupes au lait qui se laissent dépérir dans la misère pour veiller sur le sourire de leurs héros singés, lancer des promesses et des discours pétards mouillés.

Je parle d’un coin de ciel où les citoyens, en agonie, déprimés, vivant dans une misère et un malheur inégalable et  basculant dans une pauvreté- situation catastrophique voire une débâcle- n’ont connu que la poisse depuis des décades au moment où leurs dirigeants ne s’attardent à saisir la moindre opportunité d’amasser des fortunes frauduleuses.

Je parle d’un coin de ciel, le pays du cèdre,  le Liban où Noël et le nouvel an n’ont pas eu le goût d’un jour de fête. 

Georges Milad Al Maalouf.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Nos Lecteurs sont également les auteurs de ce site. Vous pouvez soumettre votre tribune libre, vos réactions ou analyses en rapport avec les évènements actuels, en envoyant un courriel à [email protected] Une fois accepté par l’équipe Libnanews, votre texte sera publié dans la rubrique opinion ou dans les catégories appropriées. N’oubliez cependant pas les règles élémentaires de la courtoisie et veuillez respecter les règles et les usages de la Langue Française. Nous ne sommes toutefois pas responsables des opinions ou du contenu soumis par Nos Lecteurs.