L’office central des statistiques indique que le prix des habits ont augmenté de 1614% entre décembre 2019 et octobre 2021, une hausse spectaculaire induite par la forte détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar durant cette période. Ainsi, la parité de la livre libanaise face au dollar est passée de 1507 LL/USD au taux officiel à près de 30 000 LL/USD au taux dit du marché noir, une détérioration de plus de 1800%.

Cette information intervient alors que la population libanaise, confrontée à une forte baisse de son pouvoir d’achat. Le salaire minimum qui représentait l’équivalent de 450 USD n’équivaut plus que 20 USD aujourd’hui. Parallèlement, les prix des produits de première nécessité ont fortement augmenté ces derniers mois, surtout avec la fin du programme de subvention de la Banque du Liban dont les réserves monétaires ont fortement diminué, cela sans que soit mis en place le plan d’aide à la population vulnérable comme pourtant promis par les autorités politiques.

Egalement, de nombreux commerces ont depuis fermé leurs portes, confrontés d’une part à la crise économique et financière elle-même, à l’impossibilité de passer des commandes à l’étranger en raison du contrôle informel des capitaux et du refus des banques à accorder les lignes de crédit nécessaires à la poursuite de leurs activités respectives. Enfin, ces établissements ont également été impactés par les mesures de confinement décidées par les autorités libanaises en raison de l’épidémie de covid19.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.